Mötley Crüe groupe glam metal


L' "équipe bariolée", ou THE groupe de glam-metal ! Des tubes à la pelle, des kilomètres de groupies en backstages, des centaines de copieurs à travers le monde vidant leur hairspray pour avoir la tignasse aussi hirsute que celle de Nikki Sixx sans jamais réussir à l'égaler, des montagnes de disques vendus... Bref, vous l'avez compris, les Mötley Crüe sont de véritables icônes du hair-metal !


 Mötley Crüe groupe de glam metal Theater of Pain

Avant de vous conter la success story de ces fabuleux self-made men, procédons à quelques présentations.

La blondinette au milieu, là, c'est Vince Neil. Son rôle : miauler, faire joli sur scène et prendre soin de l'entrecuisse de ces dames. Et accessoirement écrire des power-ballads sirupeuses telles que Home Sweet Home, une chanson d'amour sur sa maison adorée qui lui manque lorsqu'il part en tournée. Pour ceux qui ne connaissent pas encore par coeur leur lexique glam, une power-ballad est une ritournelle niaise parlant d'amour très cul-cul... Carrie d'Europe en est un excellent exemple ("Caaaarrie ! Caaaaaaaarrie ! Ooooh yeah !"). Effet garanti. Ah, et j'oubliais, les onomatopées très datées telles que "oouuuuuh ouuuuh oooooh yeeeaaaah !" sont généralement de mise. Cela dit, Home Sweet Home prend vraiment aux tripes et prouve que notre blondin en a parfois dans la cervelle.

Celui qui fait le con, tout à fait à gauche, c'est Nikki Sixx. Son rôle : penser pour le groupe malgré son cerveau ravagé par l'héroïne (qu'il a arrêté depuis bien longtemps), composer des chansons qui claquent suffisamment pour ne pas sonner comme toute la soupe glam dont MTV abreuvait les gens à cette époque, écrire des textes encore plus élaborés que ceux de Kiss, bien se saper, bien appliquer son hairspray sur son abondante chevelure, faire ses traits d'Apache symétriques, semmer la terreur en backstage avec Tommy et jouer de la basse. Et s'occuper de l'entrecuisse de ces dames.

L'autre à droite, c'est Tommy Lee, un étalon qui nous vient tout droit d'Athènes (oui, il est vraiment né là-bas et non, je ne ferai pas de blagues sur son look très féminin et le fait qu'il soit à moitié grec). Son rôle : sortir avec des bimbos comme Pamela Anderson, inventer des choses révolutionnaires qui font de lui un être en avance sur son temps (ça j'y reviendrai tout à l'heure, mais si vous êtes impatients vous pouvez toujours cliquer ici), faire le zouave et jouer de la batterie, si possible la tête en bas car sinon c'est pas drôle. Et officier entre les cuisses des femmes. Et faire profiter au monde entier de sa taille de guêpe sur prêt d'un cliché sur deux afin que personne ne loupe ce bonheur. Comprenez : les T-shirts, il ne connait pas.

Enfin, celui qui boude, c'est Mick Mars, mon chouchou. Son rôle : jouer des riffs qui tuent, subir les pitreries des autres en silence, faire la gueule sur les photos quand il est pas content, faire des grimaçes affreuses quand il est content et avoir tout un tas d'idées lumineuses sans même s'en vanter. Le nom du groupe, c'est lui. Sans son intervention, ils se seraient appelés les Christmas. La tête en bas de Tommy Lee pendant les concerts, c'est lui aussi (là j'ai pas de source à vous citer mais si vous ne croyez pas, voyez plutôt ce live d'un de ses anciens groupes) (Mise jour : j'ai finalement lu leur autobiographie, The Dirt, et en fait Tommy semble avoir eu cette idée tout seul). Enfin, depuis toutes ces années, Mick endure une spondylarthrite ankylosante carabinée, une maladie qui fait que les os de sa colonne vertébrale se soudent, l'empêchant de se mouvoir à sa guise et lui provoquant de terribles douleurs dans le dos. malgré cela, notre homme est un battant qui n'a jamais voulu abandonner la scène. "Always ready to tour. Fuck the pain" !




A présent, laissez-moi vous compter leur merveilleuse histoire. Tout commence au début des années 80. Quatre beaux garçons crêchent dans un appartement infesté de cafards et de déchets dans lequel ils boivent, se droguent et baisent à tout va (note : Mick vivait en fait de son côté avec sa copine, dans son propre appartement, seulement, voilà, je trouvais qu'écrit de cette façon,ça sonnait bien...). Ils donnent de temps à autre de petits concerts pour trois dollars six sous dans des bars de la Sunset Strip (le Whisky A Gogo, le Troubadour pour ne citer qu'eux). La journée, ces messieurs traînent çà et là sapés comme des strip-teaseuses, imbibés d'alcool et de mauvaises drogues, s'attirant souvent des ennuis.


 Mötley Crüe jeunes

Tout jeunes, tout beaux


 Mötley Crüe jeunes


Ces individus - dont les parents devaient être très fiers à ce moment-là - se sont rencontrés de la façon suivante : Nikki Sixxétait bassiste au sein de London, une formation dans laquelle officièrent de futurs membres de Guns N'Roses, Cinderella et W.A.S.P. Rien que ça. Suite à son départ du groupe, il décida de former sa propre bande. Tommy Lee le rejoignit bien vite, accompagn' d'un certain Greg Leon (futur membre de Quiet Riot et de Dokken). Greg et Nikki ne s'entendant visiblement pas, celui-ci eut tôt fait de partir. Ensuite, Nikki et Tommy rencontrèrent Mick Mars par le biais d'une petite annonce indiquant "Loud, rude and aggressive guitar player available" (en gros "guitariste grossier, lourd et agressif disponible" mais en français, ça le fait pas). Celui-ci est certes engagé mais un grand fossé se fait vite sentir entre les Terrors Twins et lui. En effet, notre cher guitariste était un trentenaire sage et calme et déjà père de trois enfants alors que les deux autres sortaient à peine de l'adolescence et ne pensaient qu'à foutre le bordel partout où ils passaient. Peu de temps après, ils se tournèrent vers Vince Neil, qui officiaient alors dans un tribute band de Cheap Trick appelé Rockandi. Le blondinet refusa dans un premier temps, mais heureusement, son groupe splitta et il put rejoindre le gang. Les quatre garnements sont désormais réunis. L'aventure peut commencer.

Après s'être époumonés dans divers clubs, le groupe recrute un manager, Allan Coffman, qui finance leurs sessions d'enregistrement pour leur premier album, l'excellent Too Fast For Love, réalisé sous le propre label de la bande, Leathür records. D'après nos chers MC, tout aurait été bouclé en une journée, avec la modique somme de 7000$ en tout et pour tout. malgré cela, l'album déborde d'une énergie punk portée par la petite voix aigue de notre sale même blond. Deux hits en sont extraits : Live Wire, qui fera connaitre le groupe, et Stick To Your Gun. A noter qu'il existe un clip amateur de la chanson Take Me To The Top que vous pouvez visionner ici.




Malgré son côté artisanal, l'album reçoit un bon accueil par les critiques. Très vite, les choses s'enchainent pour notre groupe. Ceux-ci entament une tournée baptisée "Cruesing Through Canada Tour '82," durant laquelle divers incidents cocasses survinrent. Wikipedia, source d'une fiabilité exemplaire, a rapporté qu'ils ont été arrêtés à cause de leur tenue vestimentaire bourrée de pics et donc considérée comme de dangereuses armes. En plus de cela, Vince se fit réquisitionner puis détruire une petite valise remplie de... magasines pornos, considérés comme du "matériel indécent" ! Vous avez dit foutage de gueule ?



 Mötley Crüe Shout At The Devil
De vrais dangers publics


Je n'ai pas fini : une fois montés sur scène, les quatre reçurent une fausse "bombe de menace" (ou menace de bombe, ou alerte à la bombe... arg si c'était écrit dans le Wikipedia français ça serait bien plus simple !) à leur encontre - apparemment un coup monté pour faire parler d'eux - puis Tommy ne trouva rien de mieux à faire que de balancer la télé de sa chambre d'hôtel par la fenêtre. T'as raison dude, la télé c'est d'la merde ! Bref, tous ces fâcheux incidents valurent au groupe d'être bannis à vie de la ville canadienne dans laquelle ils jouaient. Pour une première grande tournée, ça commence bien ! Néanmoins, cela n'arrêtera pas la machine. Le gang tapera dans l'oeil d'un certain Ozzy Osbourne qui les fera jouer avant lui pour le US festival (vous pouvez visionner quelques vidéos lives ici et ici). Puis, viendrons les albums Shout At The Devil en 1983 et Theater Of Pain en 1985 qui leur vaudront la consécration internationale. Le premier sera amené par les tubes Looks That Kills et Too Young To Fall In Love, avec un clip où ils se battent en talon aiguille contre des ninjas ! Le second sera porté par une reprise du groupe oublié Bronwsville Station, Smokin' In The Boys Room et par la fameuse power-ballad (j'adore ce mot !) Home Sweet Home qui établit la règle comme quoi tout groupe de glam, aussi heavy soit-il, devait sortir tous les deux ou trois singles une chanson cul-cul à l'eau de rose.





Néanmoins, un événement tragique vient perturber cette ascension. Un soir de 1984, les Mötley Crüe et les punks finlandais d'Hanoi Rocks font la fête après un concert. Trouvant que sa manque de bibine, Vince Neil et Nicholas "Razzle" Dingley, batteur de l'autre groupe, montent ensemble en voiture. Le blondinet, qui en a trop pris (gros), provoque un accident qui blesse grièvement les deux passagers venant en sens inverse, mais, surtout, provoque la mort de Razzle, qui décidera quelques heures après. Vince Neil s'en tire avec 30 jours de prison, 2,6 millions de dommages et intérêts et 5 ans de mise à l'épreuve. Son séjour à l'ombre ne fut visiblement pas trop éprouvant pour lui dans la mesure où il reçut six packs de bières pour patienter et que les groupies furent autorisées pour les visites de courtoisie... Notre blond aura cependant la décence de reconnaitre qu'il méritait bien plus, même si l'on peut parier qu'il n'a pas refusé l'aide des groupies pour passer cette dure épreuve !

Mais rien n'arrête le succès ! Suite à cela, nos amis sortent l'album Girls Girls Girls avec son mega-hit du même nom, au clip si avant-gardiste. En effet, il compterait parmi les premières vidéos à se passer dans un club de strip-tease. Je vous rassure tout de suite, le contenu est plutôt daté et prête davantage à sourire qu'à s'offusquer.


De l'avant-garde artistique


Hélas, une fois de plus, les nombreux excès en tout genre du groupe ne tarderont pas à payer. Le 23 décembre 1987, Nikki Sixx fera une overdose à l'héroïne qui lui sera quasi-fatale. Déclaré mort pendant deux minutes, il reviendra miraculeusement parmi nous grâce à un ambulancier fan du groupe qui lui injectera deux bonnes doses d'adrénaline dans le coeur. Que Dieu loue ce saint homme ! Cette fois-ci, la leçon semble avoir été retenue (la drogue, c'est mal bien mais pas trop, les n'enfants). Résultat : cure de désintox pour tous au lieu de la tournée en Europe prévue, ce qui est nettement moins marrant. Je tiens à préciser que mon cher Mick n'est jamais vraiment tombé dans la drogue (même s'il appréciait bien les lignes de coke), il lui préférait les alcools forts. Par conséquent, Mick préfèrera se soigner tout seul au lieu d'entrer en centre spécialisé. De ce tragique épisode de la vie de Nikki sera tirée un de leur plus gros tube : Kickstart My Heart.

A ce propos, je suis récemment tombée sur une curieuse interview de Mick Mars donnée au célèbre magasine Kerrang!, datée du 6 février 1988. Celle-ci étant relayée dans un livre que je ne possède pas, je n'en connaîtrai hélas jamais la fin. Ici, Mick est formel : l'overdose de Nikki, c'est de la pure connerie :

"J'en ai également entendu parlé et je me suis mis à rire ! C'est de la connerie - juste une autre de ces histoires débiles que l'on sort sur nous. Honnêtement, mec, des histoires comme ça sur nous, il y en a tout le temps. As-tu entendu la nouvelle comme quoi j'étais censé être marié ? Je veux dire, EN AUCUN CAS !"

[Interviewer] Donc Nikki n'a jamais souffert d'une overdose de drogue ?

"Non ! Rien de tout ça n'est arrivé ! Nikki n'est pas mort non plus - [...] C'est de la pure connerie !"

Source : Appetite For Destruction : The Mick Wall interview

Un peu plus loin dans l'interview, Mick détruit également le mythe du comportement dévastateur de son groupe au Japon (voir partie Les méfaits des Mötley Crüe) : ils étaient certes un peu bourrés dans le fameux train, mais ils étaient surtout épuisés. J'avoue ne pas savoir que penser de ses propos sur l'overdose de Nikki : est-ce un fake extrêmement bien monté pour faire parler du groupe ? Ou bien Mick était-il alors mal informé de l'accident ?... A vous de juger !

Retour à la biographie : en 1989, nos hommes reviennent relativement sobres pour leur cinquième album, le fameux Dr. Feelgood, véritablement couronnement de cette décennie de décadence. Amené entre autre par Kickstart My Heart et par la bombe éponyme, il sera directement classé numéro 1 aux USA, sera le plus vendu de leurs disques et se verra nomminé deux fois dans la catégorie meilleur album de Hard Rock/Metal. S'en suivra une mémorable participation au Moscow Peace Music Festival (live ici) et un best of, Decade Of Decadence.



 Mötley Crüe Kickstar My Heart Dr. Feelgood
Une équipe de rêve...


Seulement, les temps changent, et les goûts aussi. Un jeune groupe de Seattle vient de faire un carton avec Smell Like Teen Spirit et le glam californien prônant un mode de vie hédoniste en léopard/cuir/santiags ne fait plus mouche auprès du grand public...et des maisons de disque. De plus, des tensions au sein du groupe se font sentir, ce qui vaudra le départ de Vince Neil en 1992. Celui-ci sortira deux albums solos : Exposed (1993) et le flop total Carved In Stone (1995). Dans les années 2000, il remettra le couvert avec Tattoos & Tequila en 2010, un disque de reprises au titre inspiré de son autobiographie. De son côté, le groupe continue l'aventure avec un dénommé John Corabi au chant et sort Mötley Crüe en 1994, un disque aux tonalités bien plus "dans l'air du temps". Malgré le fait que celui-ci tende à être de nos jours réhabilité, il demeure à l'époque une vraie déception. Corabi cédera sa place au chanteur blond (qui adoptera une affreuse teinture rougeâtre) et de cette nouvelle réunion jaillira Generation Swine, un flop commercial en partie dûe au manque de soutien du label. En 1999, c'est Tommy Lee qui quitte le navire, ne pouvant plus piffrer Vince Neil. Celui-ci est remplacé par Randy Castillo (ex-batteur d'Ozzy Osbourne) et un album intitulé New Tattoo voit le jour en l'an 2000. J'ignore si ce fut un succès ou non (bizarrement, je pressens que la deuxième option est la bonne), mais autant dire que l'album est quasiment tombé dans les oubliettes, ses chansons n'étant jamais jouées en live...


 Mötley Crüe et John Corabi
Avec John Corabi
 Mötley Crüe, Vince Neil et ses cheveux rouges
Vince, on t'aime, mais les cheveux rouges,ça te va pas.
Un tube planétaire susceptible de faire de l'ombre à Dr. Feelgood...


Malgré tous ces échecs, les Mötley Crüe n'ont pas dit leur dernier mot. En 2001 parait The Dirt, une autobiographie dans laquelle les quatre membres du groupe se dévoilent sans concession. Sexe, drogues, alcool, frasques, chambres d'hôtel ravagées, tout y est...Beaucoup s'accordent à dire qu'il s'agirait du livre le plus trash de tous les temps. Je suis actuellement en train de la dévorer, et je peux vous dire que c'est encore pire que ce à quoi je m'attendais... Bref, toujours est-il que ce livre est un véritable best-seller, qui, à mon avis, contribua fortement à redorer le blason du groupe. Et pour cause, voilà qu'en 2005, le gang se remet ensemble (ils s'étaient séparés entretemps pour se consacrer à divers projets parallèles, dont le plus fameux est Sixx:A.M) et embarque pour le gigantesque Carnival Of Sins tour, un véritable succès prouvant que les fans sont toujours là (si vous avez deux heures à perdre, le live est ici) ! Quelques années plus tard, le groupe sort Saints Of Los Angeles (2008), leur huitième album studio, qui reçoit un accueil chaleureux, prouvant une fois de plus qu'ils savent se relever de leurs échecs.


 Mötley Crüe en 2008
Mötley Crüe version 2.0.

A l'heure où j'écris (soit le 15 août 2015 à 23h21), les jours du groupe sont comptés. En effet, ceux-ci ont solennellement signé un accord comme quoi ils s'engageaient à ne plus tourner ou travailler sous le nom du groupe, auquel cas ils se feraient botter le cul par les autres. Histoire de dire au revoir à leurs fans en bonne et due forme, ces derniers se sont lancé dans une gigantesque tournée d'adieu qui contrairement aux autres de ce genre n'a pas l'air d'être du pipo. Comme d'habitude, Tommy Lee joue la tête en bas, cette fois-ci dans un engin de torture appelà le Crucifly, un espèce de truc de taré avec deux rails à vingt mètres au dessus du sol et... bref, vaut mieux que vous voyez par vous-même. S'ils n'ont pas sortit grand chose niveau musique entretemps (hormis le très easy-listenning Sex, un titre qui leur va si bien), on peut les entendre jouer durant les concerts la chanson inédite All Bad Things. Voilà, les Crüe-crüe c'est bientôt fini. Vous allez nous manquer les gars, mais on ne vous oubliera pas, promis !




 Mötley Crüe en 2015





Nikki Sixx & Sixx:A.M



Les projets parallèles (ou side projects) de rockstars ne sont pas forcément de grandes réussites. En effet, à moins que vous ne soyez pas un glameux, vous connaissez tous Poison et CC DeVille. En revanche, combien d'entre vous ont déjà entendu parler de Samantha 7, son projet parallèle ?... Si vous le savez, avouez que c'est parce que vous avez lu ma page dédiée à Poison ! De même, s'il y a des fans de Marilyn Manson parmi vous (et oui, encore lui...), combien d'entre vous ont entendu parler de Goon Moon, le side project de Twiggy Ramirez ? Comment ça vous ne voyez pas de qui je veux parler ?! Quand même, Twiggy, il est connu... non ? (moment de solitude)

Vous l'aurez compris, Sixx:A.M compte parmi les (rares ?) projets parallèles qui ont marchés et dont la notoriété s'étend au-delà du cercle de fans passionnés. Formé à Los Angeles en 2007 par Nikki Sixx, DJ Ashba (quiétait alors guitariste chez les GNR) et James Michaels, le nom du groupe est une combinaison de ceux de ses membres (Sixx, Ashba, Michael).

Sorti en 2007, leur premier album du groupe s'intitule The Heroin Diaries Soundtrack et est basé sur l'autobiographie de Nikki Sixx qui porte le même nom (ou plutôt le journal intime). Selon une encyclopédie : "L'album ne dispose d'aucun batteur attitré car le chanteur du groupe James Michael, s'occupa de programmer toutes les pistes à la batterie." Le groupe n'avais à la base pas l'intention de partir en tournée mais ils seront tellement réclamés qu'ils changeront d'avis. En 2011, ils sortent This Is Gonna Hurt, leur deuxième album, puis en 2014 Modern Vintage. Loin d'avoir dit leur dernier mot, leur nouveau single, Rise vient juste de sortir et un double-album appelé Prayer For The Damned devrait très bientôt être dans les bacs (mise à jour : il est sorti en avril 2016 et le groupe a réalisé une suite appelée Prayer For The Blessed, parue en novembre de la même année). Enfin, ils ont l'intention de venir au Hellfest en cet an 2016 afin de promouvoir Prayer For The Damned et hélas je ne pourrai pas les voir... Parfois la vie est dure.



Nikki Sixx et Sixx:A.M







Les méfaits des Mötley Crüe



Les Mötley Crüe ne sont pas des anges. S'il y a bien une chose pour laquelle ils sont connus outre leurs tubes, c'est pour leurs frasques. Voici à présent une petite liste de leurs méfaits, bien entendu non exhaustive car sinon il y aura de quoi pondre un livre, ce qui fut d'ailleurs le cas avec The Dirt...

  • Commençons par une merveilleuse histoire impliquant Ozzy Osbourne, un homme aussi mentalement et moralement équilibré qu'ils ne l'étaient à l'époque, si ce n'est davantage. Le classieux Ozzy a mis Nikki au défis d'uriner et de lâcher son propre pipi. Comme toute personne avec un tant soit peu de jugeote, Nikki s'est immédiatement exécuté et c'est finalement Ozzy qui a lapé sa pisse. Charmant. Mais attendez, ce n'est pas tout ! En effet, l'histoire a pour contexte Ozzy, Nikki et tous leurs copains réunis autour d'une piscine dans un hôtel alors qu'ils sont en tournée. Tels Jésus manquant de vin aux noces de Cana, ils viennent à manquer de cocaïne. Et comme Jésus n'était pas là pour changer les graviers - s'il y en a - en poudre magique, Ozzy ne trouva rien de mieux que d'aller sniffer une colonne entière de fourmis ! Oui, vous avez bien lu ! Et figurez-vous que même Nikki, qui n'était pourtant pas un jeune premier en matière de conneries, n'en croyait pas ses yeux ! Pour clore l'affaire en beauté, Ozzy a ensuite relevé sa robe (piqûre auparavant dans le sac é main d'une mamie) et s'est mis à uriner sur le sol face à un public ahuri. Ensuite, il s'est baissé et a lapé sa propre vidange, puis s'est relevé, la bouche pleine de pipi, et a dit : "fais-le, Sixx !"


  • Entre les Mötley et Ozzy,ça a l'air d'être l'éclate...


  • L'appartement où crêchaient trois des quatre salopards était tellement insalubre et dégueulas que les services d'hygiène sont venus chez eux et les ont forcé à enlever la pile d'ordures qu'ils laissaient s'amasser sur le patio arrière de leur taudis. On peut ajouter à cela les colonnies de cafards qui pullulaient dans tous les coins. Comme ils étaient trop pauvres pour s'offrir des pesticides mais suffisamment riches pour s'acheter de l'hairspray (et de l'alcool), ils utilisaient leur laque pour les exterminer, ce qui laissait de splendides traces noires sur les murs. Afin de finir avec un truc bien crade, ils n'avaient pas non plus de quoi s'offrir du papier toilette. Par conséquent, ils se torchaient à l'aide de papier journal, de flyers et de chaussettes. Avec toutça, j'ai du mal à comprendre pourquoi Mick Mars n'aimait pas trop venir chez eux...

  • Tommy Lee a fait le gigolo. Il a en effet couché avec une femme obèse pour pouvoir conduire sa Jaguar (Nikki et Vince assistaient à la scène) et s'est ensuite tapé une ingénieur de studio pour pouvoir enregistrer gratuitement plusieurs chansons de leur premier album. Pensez-y lorsque vous écouterez Stick To Your Guns, Toast Of The Town et Nobody's Knows What It's Like To Be Lonely...

  • Alors qu'ils faisaient la fête avec deux groupies, Nikki et Tommy ont inséré un téléphone dans le vagin de l'une d'entre elles et ont appelé sa mère. Dans le même genre de frasques impliquant des groupies, il y a le très célèbre "Spaghetti Incident" mais sachant que je l'ai déjà raconté sur la page dédiée aux Guns N' Roses, j'ai la flemme de recommencer donc je vous enjoins à aller lire celle-ci.

  • Mick Mars a accidentellement tiré dans l'abdomen de la copine de John Corabi (chanteur remplaçant de Vince Neil le temps d'un album, ndlr.), une certaine Rebecca Mettling. L'affaire s'est passée en 1993, à Los Angeles. Ils avaient roulé jusqu'àune zone déserte afin de s'entraîner à tirer (sans mauvais jeu de mots...). Hélas, la balle de Mick a rebondit sur une pierre et est allée se loger droit dans l'abdomen de la jeune fille, alors âgée de 24 ans, qui se tenait derrière lui. D'après ce qu'il raconte dans The Dirt, la blessure n'était que très superficielle et il s'est senti obligé de s'en préoccuper, de peur qu'elle ne lui colle un procès (car selon lui, c'était le genre de nana à poursuivre en justice pour un rien). Dans un élan de générosité (ou de craintes), il est même allé jusqu'àprendre en charge l'ensemble des frais médicaux. En guise de remerciements, la strip-teaseuse en question (oui, c'est son métier) a affirmé qu'elle avait été défigurée et que Mick et John avaient fumé de l'herbe et étaient bourrés, ce qui était faux, toujours selon le guitariste. Résultat : il a dû lui verser 10 000 dollars de dommages et intêréts et les journaux ont commencé à prétendre qu'il avait perdu la tête et avait délibérément essayé de tuer sa copine (rappelez-vous que c'était celle de John). "C'est pourça que je ne crois jamais ce que je lis.", conclut-il.

  • Doc McGhee, leur ancien manager,était tellement motivé pour les suivre dans le Girls Girls Girls Tour qu'il a tiré ça avec M. Udo, promoteur et meilleur ami de celui-ci. Il a gagné, Udo a perdu. Conséquence : les accompagner au Japon. Les emmerdes n'ont pas tardé à arriver. Tout d'abord, Tommy s'est fait chopé avec de la drogue dans son kit de batterie. Heureusement, Udo réussi à les sortir de là. Ensuite, une fois le show à Osaka terminé, la bande embarque dans un train. Les quatre se trimballent habillés exactement pareil que sur scène : costumes colorés comme on (je) les aime, maquillages outranciers, tatouages (pas très bien vu au Japon), chaines etc. Nikki et Tommy étaient tellement hors de contrôle que le premier a assomé un homme d'affaire avec une bouteille de Jack Daniels sous les regards des passagers ébahis de voir des gaijin (terme japonais désignant les étrangers), ce quiétait déjà fort anormal pour eux à l'époque, et qui plus est des gaijin sapés de la sorte, et qui plus est des gaijin complètement malades ! A l'arrivée du train, les Mötley Crüe eurent droit au comité d'accueil qu'ils méritaient, à savoir des centaines de policiers courant le long des quais de la gare. "Hey Nikki", s'écria alors Udo, "ton fan club est là". Selon les dires du pauvre promoteur, Nikkiétait tellement défoncé qu'il croyait vraiment avoir à faire à une horde de fan japonais enragés. Il fut aussitôt embarqué et finalement relâché à 5 heure du matin après de longues heures passées en garde à vue.

  • Ce "saint homme" de McGhee** s'occupa de paperasse tout le lendemain, puis, au moment d'aller s'effondrer de fatigue sur son lit d'hôtel, voilà que Vince vint frapper à sa porte. L'imbécile, bien amoché,était dans la merde car il avait essayé de se faire la nana d'un Yakuza. De plus, sa meuf à lui était venue le rejoindre et l'attendait de pied ferme dans sa chambre. "Il faut que tu vires notre tourneur", s'écria alors Vince. De rage, et de lassitude, McGhee lui flanqua son poing dans la gueule et alla quérir un sommeil bien mérité. Un peu plus tard, Nikki décida d'aller faire un tour à Hong-Kong, en Thaïlande et en Malaisie avec un paquet de préservatifs. Il n'alla finalement pas plus loin qu'Hong-Kong, où il "commanda" des centaines de prostituées. Il en envoya une douzaine à Doc Mcghee et à M. Udo, en guise de remerciement. Ce dernier, aimant profondément sa femme, n'en fut pas vraiment reconnaissant. Enfin, pour ce qui est des coucheries de Nikki avec lesdites prostituées, McGhee nous rassure : "Bien sûr, Nikki n'était pas sexuellement actif. Il parlait, parlait et parlait sûrement aux pauvres prostituées jusqu'àce qu'elles en viennent à la conclusion qu'aucune somme d'argent ne méritait cette torture." De son côté, Nikki raconte : "J'ai payé pour les filles, je suis revenu dans ma chambre, et je suis tombé dans les pommes. Si quelqu'un a frappé à la porte cette nuit, je ne l'ai pas entendu. Ou peut-être que je l'ai entendu, laissé entré et me suis fait fessé par un gros Coréen. Je ne m'en souviens pas vraiment."

  • Même Mick Mars a fait des siennes au Japon. En effet, alors qu'il était à Roppongi (quartier de Tokyo), ce dernier a quitté un club avec un masque de Godzilla sur la figure et s'est fait arrêter par les autorités tandis qu'il vidait alègrement sa vessie sur le trottoir.

  • Tommy Lee a eu un grand nombre de relations très tumultueuses avec ses ex (tout comme les autres membres du groupe, d'ailleurs). On connait tous (ou presque) ses déboires avec Pamela Anderson, qui l'a accusé de l'avoir frappée alors qu'elle tenait leur fils Dylan, ce qui l'a conduit à purger une peine de 4 mois de prison. Néanmoins, Tommy nie les faits et affirme que la violence a été exagérée et qu'elle venait des deux côtés. D'après The Dirt, des tensions sont apparues au sein du couple car celui-ci estimait qu'elle ne lui portait pas assez d'attention. Un jour, Tommy a commencé à s'énerver car il ne retrouvait pas une poêle (!), soit la goûte d'eau qui a fait déborder le vase. Il s'est alors mis à tout casser, ce qui a mis Pamela dans une rage folle. Cette dernière a tenté d'appeler sa mère mais Tommy l'en a empêchée car il préférait que les problêmes restent entre eux. Pam lui a alors balancé son poing dans la figure. Il a hurlé, elle s'est mise à pleurer, elle est montée prendre leur fils dans ses bras, Tommy, qui continuait à crier, a voulu le lui reprendre, mais elle l'a repoussé. Ils se sont alors hystériquement battus et d'un seul coup, accidentellement, il l'a poussée et elle est tombée en se cassant un ongle. Tom a alors pris leur fils avec lui et lorsqu'il est rentré à la maison, Pam avait disparu. En revanche, des policiers étaient là et l'ont embarqué sans qu'il puisse s'expliquer. En toute honnêteté, je comprend qu'elle ait paniqué face à un mari qui hurle et qui l'a poussée accidentellement, même si je n'approuve pas le coup de poing de sa part. J'avoue qu'à sa place je ne sais pas comment j'aurais réagi...





Mais au fait, je ne vous ai pas dit en quoi Tommy Lee avait révolutionné la planète avec l'une de ses inventions ! D'abord, figurez-vous qu'il ne fut pas tout seul pour cela, car derrière chaque grand homme, se cache une grande femme. De plus, comme bien d'autres grandes inaugurations qui ont changé la face du monde, celle-ci arriva par accident. Venons-en aux faits. En 1995, Tommy et Pamela Anderson, sa femme d'alors, baisent romantiquement pour leur lune de miel. Mais voilà qu'un malotru s'introduit chez eux et leur vole la vidéo contenant leurs ébats. Celle-ci se retrouve alors propulsée sur le Net en 1998, constituant alors la première sextape de l'histoire ! Si c'est pas une révolution, ça !... Non ? Ok, je sors !

Suite au scandale sans précédant que cela provoqua, une vidéo similaire que Vince avait tourné avec deux stars du X fut mise en circuit, non pas par lui, qui souhaitait la garder privée, mais par une des deux filles. Bizarrement, c'est celle dont le visage est flouté... Comme je sais que vous êtes tous de gros pervers dégueulas, j'ai décidé de vous mettre les liens vers ces deux "chédeuvres" du cinéma expérimental :





*Sound of the Beast : l'Histoire définitive du Heavy Metal, Ian Christe, p. 199. Je crois que les nombreux mémoires que je me suis tapés ont déteint sur ma personne...

**Doc Mcghee est tellement saint et sain qu'il a été condamné en 1988 pour avoir fait passer une très grande quantité de marijuana aux Etats-Unis. Pour se racheter, il a fondé l'organisation Make a Difference et co-organisé le très célèbre Moscow Peace Music Festival en vu de lutter contre le trafic de drogue en URSS. (source : ici et )

Sources :

Mötley Crüe et Neil Strauss The Dirt, p. 454, p. 519 et 520

Wikipedia, encore lui !

Rollingstone.com

www.eighties.fr (super site sur les années 80 sur lequel je vous conseille d'aller faire un tour)

MTV.com

www.ultimate-guitar.com

culturecreature.com

37 histoires à dormir debout issues de l'autobio des Crüe

articles.latimes.com

theguardian.com

love-it-loud.co.uk

Un lien sur Bobbie Brown